RGCQ logo

Printemps rime avec arboriculture

Printemps rime avec arboriculture

Lorsqu’on décide de confier le soin de ses arbres à un professionnel, il arrive que l’on hésite quant aux choix qui s’offrent à nous. Voici donc notre liste à cocher des qualités à rechercher chez un professionnel avant de lui confier le soin ou l’abattage de vos arbres.


Professionnel certifié


La SIAQ (Société internationale d’arboriculture du Québec) travaille de pair avec la ISA (International Society of Arboriculture) pour appliquer les normes de l’arboriculture au Québec. La ISA offre un service de certification de l’arboriculteur par l’examen des compétences des professionnels détenant une formation reconnue ou plus de trois ans d’expérience. Cette certification est un outil indispensable pour tout consommateur qui cherche un indicateur clair quant à la fiabilité d’une compagnie d’arboriculture, d’élagage ou d’émondage (qui sont des synonymes ici).


Poser les bonnes questions


Il est conseillé de demander au moins trois estimations d’entreprises distinctes à des fins de comparaison de prix, oui, mais aussi de comparaison d'éthique de travail et du service proposé en général.


Une première étape pour tester l’éthique de la compagnie est de vérifier s’il respectera les règles de l’art même si vous demandez des travaux qui leur sont opposés. L’étêtage, par exemple, est proscrit par les normes en arboriculture (sauf pour de rares exceptions), car cette pratique nuit grandement à l’arbre. L’arboriculteur certifié se doit d’informer les clients que cette pratique est mauvaise et de proposer une alternative pour obtenir un résultat qui sera le plus près de l’idée initiale du client.


D’autres questions peuvent être posées :



  • A-t-il l’intention d’utiliser des éperons pour l’élagage? Cela devrait être hors de question ; les éperons ne servent que pour l’abattage, puisqu’ils blessent les arbres.

  • Quelle quantité de branches vivantes va-t-il enlever? Il ne devrait pas en enlever plus de 20 % pour ne pas nuire à la santé de l’arbre.


L’abattage d’un arbre


Si vous demandez un abattage parce qu’un arbre vous semble dangereux, l’arboriculteur se doit de déployer tous ses efforts pour trouver une alternative à cette mesure. Il se peut que votre peur ne soit pas fondée et que votre arbre aille bien. Il se peut aussi qu’un haubanage puisse régler le danger. En faisant plusieurs soumissions, vous serez en mesure de trouver un arboriculteur qui considère l’abattage seulement comme un dernier recours.


Des travaux déclarés, c’est non-négociable!


L’arboriculture est un métier dangereux, tant pour les praticiens que pour les structures. Chaque mouvement dans un arbre et chaque coupe nécessite des calculs précis et une dextérité parfois athlétique. Quoi qu’on puisse penser, il est primordial de faire des travaux déclarés. Faire des travaux au noir pourrait avoir des conséquences dévastatrices. Si les travaux ne sont pas enregistrés, vous n’êtes pas protégés en cas de bris sur votre propriété. De plus, un arboriculteur qui se blesse sur votre propriété en effectuant des travaux non enregistrés pourrait vous poursuivre pour quelque raison que ce soit. Mieux vaut respecter les règlements municipaux, demander une facture et vérifier l’assurance responsabilité de la compagnie.


Mais combien ça coûte ?


Il est possible de parler de cinq facteurs de coûts qui sont pris en considération lors de l’estimation des travaux : la grosseur de l’arbre, la proximité des structures, l’équipement nécessaire (équipement de base ou nacelle/grue), les risques et les contraintes.


Vous aurez alors à choisir selon vos moyens, mais si l’arboriculteur qui utilise les moyens les plus rudimentaires est certifié et qu’il détient une assurance responsabilité, seuls les critères d’intégrité mentionnés plus haut devraient diriger votre décision.


Conclusion


Il devient évident qu’une compagnie qui charge moins cher n’est pas forcément meilleure ou moins bonne qu’une autre qui charge plus cher. Là n’est pas toute la question. Il s’agit d’identifier la compagnie qui respecte le mieux les valeurs écologiques et qui met de l’avant les règles de l’art de l’arboriculture établies par la ISA. La comparaison entre différentes estimations ne devrait donc pas se baser uniquement sur le prix, mais aussi sur les notes que vous aurez prises en posant les questions pertinentes aux arboriculteurs que vous avez consultés. Il s’agit d’un domaine où le magasinage demande de la rigueur et une volonté de préserver la richesse arboricole urbaine, car finalement, c’est aussi ce qui préservera la richesse de notre portefeuille!



Sans frais: 1-888-718-5609

Région de Montréal: 514-227-8097